Je me lance dans l’aventure du Nanowrimo absolument pas préparée du tout. J’ignore comment cela va se passer, je sais juste que je dois écrire tous les jours 🙂 Ce que je constate en lisant quelques posts et en regardant quelques vidéos, c’est que les participants à ce défi ont déjà une idée de ce qu’ils vont faire durant ce mois de novembre. Certains veulent terminer leur roman, d’autres le corriger… je n’ai rien de tout cela. Je viens de publier mon dernier et n’ai pas, dans l’immédiat, d’idée pour un prochain. Cependant, il va bien falloir que j’en trouve une sinon le nano n’aura aucun sens.

Donc première étape : Trouver une idée d’histoire quand on n’en a pas

D’habitude, je sais ce sur quoi je veux écrire. J’aborde le Nanowrimo sans aucune idée. Il me faut donc en trouver une ?

Comme je peux faire ? Réfléchir à un thème qui me plairait, ou me laisser guider par Internet.

Je choisis cette seconde option. Sur les sites anglophones, il y a pas mal d’exercices d’écriture proposés (creative writing prompts), avec des début de scénarios ou des intrigues et ce, pour tous les genres.

Pour le Nano, je vais rester dans la romance, mais je ne sais pas encore si je profite de ce que Noël approche pour aller dans cette direction ou si je passe outre.

Voilà quelques idées d’histoires qui ont retenu mon attention :

◊ Écrivez à propos de quelqu'un qui est déterminé à se faire pardonner à Noël.

◊ Écrivez une histoire sur le fait d'être largué juste avant la saison de Noël. Pour tenter de vous remonter le moral, famille et amis décident de vous organiser un rendez-vous à l'aveugle. Que se passe-t-il ensuite ?

◊ Écrivez une histoire sur une romance qui se développe alors que les deux personnages principaux ont tous les deux une addiction. La dépendance pourrait être la drogue, le sexe, la pornographie, l'alcool, les jeux, etc.

◊ Tout a commencé quand sa voiture m'a percuté à toute vitesse alors que je traversais la rue ...

◊ Mangeant seul(e), j'ai commandé la bouteille de vin la plus chère du menu. Je ne savais pas que cela changerait ma vie...

Comment choisir ?

– je peux voir ce qui m’inspire le plus
– je peux poser la question sur Facebook

J’ai envie de multiplier les difficultés alors, va pour Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *